DOI to all article
Articles can be submission online
We Follow Peer Review Process
Call for Papers: Nov/Dec 2019 Issue
Welcome to IJMCR
 

Article Published In Vol.7 (May-June 2019)

Prévalence et risque foeto-maternel de la maternité précoce dans la province du Lualaba en République Démocratique du Congo

Pages : 313-321, DOI: https://doi.org/10.14741/ijmcr/v.7.3.12

Author : Kasongo Kayembe Aimé1, Mujinga Kashala, Mundongo Tshamba Henri, Ntambue Mukengeshayi Abel, Kakoma Sakatolo Z and Malonga Kaj Françoise

Download PDF

Résumé
Contexte : La maternité précoce est la survenue d’une grossesse chez une femme dont l’âge est inférieur à 19 ans pour les uns et inférieur à 21 ans pour les autres au moment de la naissance de son bébé. Elle présente de nombreuses complications foeto-maternelles et demeure une préoccupation sociale et sanitaire majeure. Cependant, la survenue d’une maternité pendant cette période et surtout à l’adolescence est considérée par nombre de gynécologues obstétriciens comme non recommandable et devant être prévenue.
Méthodologie : Nous avons mené une étude transversale à visée analytique. Notre milieu d’étude a été fait de 5 zones de santé de la Province du Lualaba (2 urbaines et 3 rurales). Les registres de maternité ont été consultés dans ces structures. 25815 accouchements ont été enregistrés dont 3550 étaient de survenue précoce.
Résultats : La prévalence des maternités précoces était de 13,8% (IC 95% : 13,4 ; 14,2. Les prévalences élevées ont été enregistrées dans les structures rurales que celles urbaines (65,2% Vs 34,8%). L’âge moyen aux maternités précoces était de 17,1 ans avec une déviation standard de 0,82. Les extrêmes étaient de 13 ans et de 18 ans. Les mères des villages ont présenté un risque OR=5,65 de ne pas suivre la CPN face à celles de la ville et Bidonville. Comparée à la tranche d’âge de 15-18 ans, la tranche de 13 à 15 ans a présenté un risque élevé des conséquences d’accouchement dont : 3,41 [2,42 ; 4,79] pour les déchirures des parties molles et de 6,57 [4,38 ; 9,82] pour les hémorragies du post partum. Sur les 1,4 % de nouveaux nés de faible poids de naissance, le risque était élevé chez les mères de 13-15 ans OR= 3,96 [1,68 ; 9,0]. Celles du milieu rural comprises dans la tranche d’âge de 13-15 ans ont présenté le risque de faible poids de naissance estimé à OR= 5,39[1,21 ; 20,58], contre celles de la ville et Bidon ville OR= 3,983 de s’accoucher des enfants de faible poids à la naissance. Le décès avant 8 jours a été vécu dans 12,2% chez les victimes de maternités précoces. Le risque était élevé chez celles de 13 à 15ans. OR=1,61 [1,10; 2,56] pour le décès des enfants avant le 8ème jour de vie. Les faibles poids de naissance ont couru un risque 33,45 fois plus élevé de décéder avant le 8ème jour de vie OR=33,45 [15,41 ; 74,91].
Conclusion : Les maternités précoces dans la province du Lualaba sont présentes avec des conséquences semblables à celles du reste du monde. Ces conséquences entraînent les risques pathologiques liés à l’immaturité des organes génitaux de la jeune mère (déchirure périnéale), césarienne, séjours prolongés dans les hôpitaux. L’étude permet d’appuyer les stratégies internationales décourageant les maternités précoces à cause des effets néfastes en matière de santé reproductive aboutissant aux graves complications et décès maternels.

Mots clés : Maternité précoce, pronostic foeto-maternel, Lualaba

Announcements

About IJMCR

All the persons belonging directly or indirectly to Microbiology, Biotechnology, Biochemistry, Virology, Environmental Sciences, Medical and Pharmaceutical Sciences, Food and Nutrition, Botany, Zoology, Mycology, Phycology and Agricultural Sciences.