DOI to all article
Articles can be submission online
We Follow Peer Review Process
Call for Papers: Sept/Oct 2021 Issue
Welcome to IJMCR
 

Article Published In Vol.8 (Nov-Dec 2020)

Production de la canne à sucre à Mulimi, Territoire de Kabalo, Province du Tanganyika, République Démocratique du Congo (RDC) : enjeux et perspectives de l’industrialisation

Pages : 9223-931, DOI : https://doi.org/10.14741/ijmcr/v.8.6.5

Author : Ngoy Kitangala Richard, Tshomba Kalumbu John et Nkulu Mwine Fyama J

Download PDF

La canne à sucre dans le groupement de Mulimi, Province du Tanganyika, République Démocratique du Congo (RDC) représente une source de revenu non négligeable des ménages qui sont en général assez pauvres. Le présent article décrit son système de production, analyse les pistes de développement et dégage les enjeux de l’industrialisation de cette filière. Pour ce faire, cette étude s’est réalisée dans 6 villages (Kadibu, Muleba, Kyantuka, Musana Kibondo, Musana Behela Mulu et Kyalo) choisis en fonction de l’importance en termes de superficie emblavée. Les données ont été collectées auprès de 150 producteurs et 86 commerçants de la canne à sucre. Les techniques de collecte de données étaient principalement les enquêtes, les entretiens ainsi que les observations directes et indirectes. Les enquêtes menées dans ces six villages ont révélé que la canne à sucre reste parmi les cultures les plus pratiquées à l’instar du manioc et maïs et constitue une source de revenus pour la majorité (79%) des producteurs. Avec une superficie moyenne de 1,5 ha dans la zone d’étude, cette culture est destinée principalement à la canne de bouche. En outre, le coût total moyen de production s’élèà 360 $/ha limitant ainsi près de 60% des producteurs à optimiser le rendement à cause de leur de leur faible revenu. Parmi les facteurs qui fragilisent les producteurs figurent le faible niveau d’encadrement ainsi que la faible capacité organisationnelle au niveau de la production. Afin d’assurer un développement durable de la filière, il serait important d’organiser les producteurs en coopératives et de renforcer leur lien au marché en termes de création de la valeur ajoutée à travers l’industrialisation de la filière.

Mots-clefs : Canne à sucre, Kabalo, rendement, valeur ajouté, développement

Sugar cane in the Mulimi group, Tanganyika Province, Democratic Republic of Congo (DRC) represents a significant source of income for households which are generally quite poor. This article describes its production system, analyzes the avenues for development and identifies the challenges of the industrialization of this sector. To do this, this study was carried out in 6 villages (Kadibu, Muleba, Kyantuka, Musana Kibondo, Musana Behela Mulu and Kyalo) chosen according to the importance in terms of sown area. Data was collected from 150 sugar cane producers and 86 traders. The data collection techniques were mainly surveys, interviews as well as direct and indirect observations.Surveys carried out in these six villages revealed that sugar cane remains the main crop and source of income for the majority (79%) of producers. With an average area of 1.5 ha in the study area, this crop is mainly intended for food cane. In addition, the average total cost of production amounted to $ 360 / ha thus limiting nearly 60% to optimize the yield because of the low income of the actors. Among the factors that weaken producers are the low level of supervision as well as the low organizational capacity at the production level. In order to ensure sustainable development of the sector, it would be important to organize producers into cooperatives and strengthen their link to the market in terms of creating added value through the industrialization of the sector.

Keywords: Sugar cane, Kabalo, yield, added value, development

Announcements

About IJMCR

All the persons belonging directly or indirectly to Microbiology, Biotechnology, Biochemistry, Virology, Environmental Sciences, Medical and Pharmaceutical Sciences, Food and Nutrition, Botany, Zoology, Mycology, Phycology and Agricultural Sciences.